vendredi 18 janvier 2019

Invitation: célébration de la vie et de la lutte de Rosa Luxembourg le samedi 2 février

La Ligue de la jeunesse communiste du Québec a le plaisir de vous inviter, à l’occasion de la nouvelle année, à une soirée festive, militante et solidaire le samedi 2 février 2019.

2019 est une année anniversaire pour le mouvement communiste. Les occasions ne manquent pas de célébrer cette nouvelle année entre les 60 ans du triomphe de la Révolution cubaine et le centenaire de l’assassinat de Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht.

mardi 8 janvier 2019

Solidarité avec la résistance Wet'suwet'en

Déclaration de la YCL-LJC au sujet de la résistance Wet'suwet'en. 

Depuis la publication de notre déclaration hier, la répression contre les résistant.es autochtones Wet'suwet'en du nord de la Colombie-Britannique s'est intensifiée avec notamment l'arrestation de 14 militant.es. Plusieurs indices semblent signaler que la GRC (même si le territoire défendu devant le pouvoir des grandes entreprises n'est pas de sa juridiction) se prépare à d'autres intrusions sur cette terre autochtone.

À l'inverse, plusieurs actes de solidarité ont eu lieu aujourd'hui dans plusieurs dizaines de villes au Canada (dont Victoria, Whitehorse, Calgary, Edmonton, Toronto, Ottawa, Montréal, etc.) mais aussi à l'international.

C'est de cette solidarité dont les peuples autochtones ont besoin, pas du pathos ridicule de Trudeau qui laisse couler quelques larmes de crocodiles devant les caméras avant de donner son aval à la construction d'oléoducs et de projets de développement sur les terres autochtones sans leur consentement.

Faisant référence au Canada, l’historien communiste Stanley Ryerson affirmait que ce pays a été créé par le vol des terres autochtones et par l’exploitation de la classe ouvrière.

Malheureusement, pas grand chose a changé depuis ce temps.

mardi 25 décembre 2018

Uchronie de la nativité : et si Jésus était né aujourd’hui?

Adrien Welsh

On raconte que Jésus srait né un 25 décembre à Bethléem, et c’est pour cette raison que des millions de personnes à travers le monde célèbrent Noël. Cette interprétation de l’histoire est évidemment fausse : la fête de Noël n’est que l’œuvre d’une tentative de syncrétisme entre les religions païennes de la Rome antique (qui célébraient les Saturnales autour du solstice d’hiver) remplacées par la célébration de la naissance de Jésus, prophète du Christianisme.

Mais qu’à cela ne tienne, tentons un exercice plutôt fantaisiste pour cette journée de fête célébrée par beaucoup plus que les seuls Chrétiens. Imaginons, l’espace d’un instant que Jésus était né aujourd’hui, en 2018. Quelle vie aurait-il? Quels seraient ses perspectives d’avenir? Quelles seraient, enfin, les chances qu’il devienne prophète d’une nouvelle religion?

L'Union européenne complice de la colonisation marocaine du Sahara occidental

Omar Hasana, dirigeant de la jeunesse du Front Polisario 

Adrien Welsh

Le 10 décembre dernier, la Commission du commerce international de la Commission européenne a adopté un rapport entérinant l’extension des droits de pêche convenus en vertu du traité de pêche Maroc – UE aux eaux adjacentes au territoire du Sahara occidental, occupé par un Maroc nostalgique de l’Empire chérifien depuis 1976. Or, la Cour de justice de l’Union européenne avait justement invalidé cet accord en raison du fait que le territoire sahraoui était compris comme partie intégrale du Maroc et ce, sans aucune consultation du Front Polisario, reconnu comme le représentant du peuple sahraoui par l’ONU.

En effet, en 2017, la CJUE accordait une victoire symbolique à la République arabe sahraouie démocratique en statuant invalide l’accord de pêche UE-Maroc, celui-ci « ayant été conçu sur la base de l’intégration unilatérale du Sahara occidental [au territoire marocain] et de l’affirmation de sa souveraineté sur ce territoire, le peuple sahraoui n’a pas librement disposé de ses ressources naturelles, comme l’impose pourtant le droit à l’autodétermination. » Un jugement similaire avait été rendu en 2016 au sujet d’un accord agricole entre Rabat et l’UE.

lundi 24 décembre 2018

Solidarité avec les étudiant.es de Colombie en lutte contre le gouvernement Duque

Rédaction JM 

Depuis le 11 octobre dernier, les étudiant.es des 32 universités publiques de Colombie, ainsi que les travailleur.euses universitaires, se sont engagés dans une grève générale illimitée pour la défense de l’université publique et pour son refinancement. En effet, selon les associations étudiantes, le manque à gagner pour le simple fonctionnement les universités publiques s’élève à 4,5 milliards de dollars US en infrastructure et à plus d’un milliard en couts de fonctionnement. Pour revenir à un niveau de financement des universités d’avant 2016 (date de la dernière réforme fiscale du pays), il faudrait augmenter les ressources de 11%.

Le mouvement de grève demande également que soient mises en place les accords de 2017 signés avec le gouvernement Santos à la suite de 37 jours de grève. Ceux-ci garantissent entre autres l’octroi de 7000 bourses destinées aux étudiant.es à la maitrise en plus d’un meilleur financement de l’université publique et de garantir des meilleurs conditions d’enseignement en général notamment en créant 30 000 classes supplémentaires à travers le pays.